Fondation de six nouvelles unités pastorales dans le diocèse

jeudi 31 août 2017

Cet automne verra la fondation de six nouvelles unités pastorales dans le diocèse. Après Erezée, Anhée, Nassogne et les trois unités pastorales du doyenné de Bertrix, c’est au tour de Vielsalm, Gedinne, Rendeux, Tenneville, La Roche et Etalle de vivre la métamorphose de secteur en Unité Pastorale. Pour chacun de ces secteurs, un processus préparatoire spécifique a été engagé.
A Vielsalm, après une rencontre grand public à l’automne 2015, une équipe préparatoire s’est mise en route, et la célébration d’ouverture a été présidée par l’Abbé Roger Gobert, vicaire épiscopal pour la province de Luxembourg, le 21 février 2016, et suivie d’un beau moment de convivialité .
A Gedinne, c’est le 13 mars 2016, en l’église de Vencimont, que la célébration de lancement a été présidée par l’Abbé Christian Florence, vicaire épiscopal pour la province de Namur ; avec l’Abbé Sabwe puis avec son successeur l’Abbé Mutombo, une équipe préparatoire a assuré le travail d’analyse.
A Etalle, on vit l’aboutissement d’un long processus, commencé il y a plusieurs années au niveau du doyenné et mûri en secteur par une équipe locale.
Enfin, le doyenné de La Roche verra la fondation de trois unités pastorales. Les réunions préparatoires ont rassemblé les trois secteurs à la fois pour un travail commun, mais également en équipes de secteurs.
On voit bien, à travers l’expérience de ces six secteurs, que le travail d’accompagnement s’adapte aux réalités locales. Chaque cheminement est spécifique et tient compte de ce qui existe déjà, des équipes en place, de l’organisation pastorale concrète, des liens entre les paroisses…

Quand l’Évêque vient fonder une nouvelle Unité Pastorale, il envoie pour trois ans une Equipe Pastorale composée du prêtre responsable, de l’un ou l’autre prêtre, éventuellement d’un diacre et/ou d’un assistant paroissial, et de quelques laïcs. Mais comment ces personnes sont-elles choisies ? Il s’agit bien sûr de chrétiens soucieux de vivre leur mission de baptisés au service de toute l’Unité Pastorale, conscients d’être envoyés pour exercer, avec le prêtre, la charge pastorale au service de tous. Le choix de ces personnes, âgées de moins de 75 ans, naît d’une réflexion commune entre le ou les prêtre(s) du secteur et l’équipe diocésaine du Chantier, et est proposé à l’Évêque, qui leur remettra une lettre de mission.

Dans les deux provinces du diocèse, de nombreux autres secteurs sont en chemin vers l’Unité Pastorale, accompagnés par l’équipe diocésaine du Chantier Paroissial, témoin de ce beau dynamisme.

L’équipe diocésaine du Chantier Paroissial


Commentaires