L’expérience d’une équipe pastorale subitement privée de son curé

jeudi 2 juin 2016

« Notre équipe pastorale(EP), composée du curé, du vicaire et de 4 laïcs, a été installée fin 2011, au service de notre Unité Pastorale (UP) qui regroupe 6 anciennes paroisses représentées au sein du CUP (Conseil d’Unité Pastorale).
Lorsque nous avons appris que notre curé ne pouvait plus assumer sa mission, nous nous sommes réunis en urgence et avons pris contact avec le doyen et l’évêché. Nous avons convoqué un CUP extraordinaire et l’EP a présenté les priorités de la gestion quotidienne, suivant les urgences. Ainsi,
- L’EP a contacté les différents services pour que soient bien vécues les activités prévues à court terme, par exemple la retraite pour les enfants préparant leur profession de Foi, avec une soixantaine d’enfants.
- Nous avons aussi veillé à encourager les différents acteurs dans leur mission propre (ex ; les catéchistes, l’équipe liturgique, les laïcs qui assument la liturgie des funérailles…).
- A plus long terme, l’EP a dû gérer le calendrier et la programmation des célébrations avec les responsables de l’équipe liturgique.
- Nous avons mis sur pied des formations pour deux projets décidés préalablement par le CUP, concernant les funérailles et la catéchèse communautaire.
- Le vicaire devant assumer toutes les célébrations des WE en plus des mariages, baptêmes et funérailles, l’EP a fait le choix de regrouper les paroisses dans 2 lieux de cultes au lieu de 4, ce qui n’a pas toujours été bien accepté.
À notre mission d’encouragement et de gestion, des imprévus sont venus s’ajouter : des problèmes d’administration de locaux paroissiaux suite à la démission d’un membre actif, la réflexion sur la création d’une asbl de l’UP, des conflits humains à entendre et à essayer de gérer au mieux.
Cette expérience imprévue nous a permis de prendre mieux conscience de l’importance de quelques aspects de notre mission d’EP :
a) Si le curé est le ciment de l’EP, en cas d’absence, les autres membres de l’EP exercent solidairement leur mission.
b) Une bonne entente et une communication efficace entre les membres de EP est le gage du bon exercice de la mission.
c) L’importance de maintenir un équilibre entre les différentes paroisses et, si des habitudes doivent être bousculées, d’informer sur les raisons de ces changements.
d) L’établissement d’un calendrier de l’année pastorale en tenant compte des évaluations précédentes.
e) Nous devons aussi prospecter et être attentifs à préparer l’avenir, car la réalisation de projets qui demandent à la fois un appel à des animateurs et une période de formation peut être longue. »


Commentaires