Le partage de la Parole au cœur du Chantier Paroissial

lundi 21 novembre 2016

Prendre le temps d’ « écouter ce que le Seigneur veut nous dire dans sa Parole et nous laisser transformer par son Esprit » (François, EG 152) est une question de Vie pour chacun de nous et pour chacune de nos communautés. Telle est une des convictions fortes du Chantier Paroissial.
La Parole de Dieu est efficace. Elle est cette source qui, partagée en début de réunion, nourrit notre être intérieur. La Parole est l’invitation qu’Il nous adresse de laisser monter en nous, dans nos vies, la parole de création et de liberté. (Dominique Collin - Mettre sa vie en parabole p 116).
La Parole s’écoute et se partage. En début de réunion, bien des sentiments nous habitent : joie de se retrouver, inquiétude pour ceux que nous avons quittés, appréhension de la qualité de la réunion …. Et mystérieusement, en partageant la Parole, nous laissons Quelqu’un de plus grand que nous prendre sa place de berger. En accueillant la Parole, nos jugements et nos craintes s’estompent, notre regard se tourne vers Dieu. Mystérieusement, cela nous rapproche. Chacun s’exprime, ce n’est pas juste ou faux, mais par le partage nous approchons de la Vérité pour ce moment-là. .
Ecoutons le témoignage de Sébastien, membre du Conseil Pastoral du secteur de Cerfontaine : « Personnellement j’y vois l’occasion de me concentrer et de me rappeler la démarche dans laquelle nous nous inscrivons. Dans les pas des premières communautés chrétiennes, nous nous réunissons pour donner du souffle à notre communauté. C’est donc un acte mémoriel qui nous met en projet.
Ensuite j’y vois l’opportunité de raffermir ma foi, en interrogeant la Parole telle qu’elle se donne, sans peur de soulever les incompréhensions et les contradictions. Nous sommes une communauté de recherche, et ensemble nous cheminons vers notre vérité : la Vérité de la Parole échangée, qui dépasse souvent ce qui est simplement dit. C’est stimulant !
Enfin, je pense que le partage nous soude davantage, resserre les liens. J’éprouve toujours de la joie à communiquer ce que j’ai découvert et à entendre ce que les autres ont à me proposer. Les visages sont généralement plus ouverts après le partage, et plus concernés. On peut alors aborder les choses sérieusement. »
Pour tout cela, nous sommes heureux de dire : Acclamons la Parole de Dieu. Plutôt que le dire à la fin de la lecture de la Parole, ne pourrions-nous pas le dire à la fin du partage de la Parole ?
Wally Della Faille


Commentaires