Les Unités Pastorales dans le doyenné de Bertrix : un chantier décanal

lundi 9 janvier 2017

Le Chantier Paroissial travaille de différentes façons selon les lieux, les équipes déjà en route, les demandes… : parfois, l’équipe diocésaine accompagne un secteur, parfois un doyenné. A Bertrix, c’est au niveau du doyenné que le chantier s’est mis en route vers les Unités Pastorales.

Comprenant au départ quatre secteurs pastoraux, notre doyenné est maintenant composé de trois Unités pastorales fondées les 9 et 23 octobre, et le 11 décembre.
Comment avons-nous travaillé ? Le Chantier Paroissial s’est mis en route le 8 décembre 2014 avec une enquête paroissiale réalisée dans tout le doyenné sur ce que nous attendions de notre Église locale, de nos paroisses, des Unités Pastorales. Le dimanche 1er février 2015 a eu lieu une célébration d’ouverture unique pour tout le doyenné à Bertrix. A partir de là, chaque mois, l’équipe locale du Chantier s’est retrouvée avec l’équipe diocésaine pour réfléchir sur les réalités de terrain, a réalisé un document d’une quarantaine de pages, a défini les frontières des différentes Unités Pastorales et déterminé les priorités pastorales pour les années à venir. Dans le courant du mois de novembre 2015, neuf rencontres ont été programmées dans les paroisses avec M. le Doyen et des membres de l’équipe du Chantier. Au mois d’avril 2016, une rencontre décanale plus large s’est déroulée avec tous les équipiers susceptibles de former dans les nouvelles Unités Pastorales les différentes équipes.
Bertrix a depuis des temps immémoriaux une tradition décanale : toutes les décisions pastorales sont prises en collégialité que ce soit ce qui concerne la catéchèse, les grandes orientations, les projets, les veillées de carême, les réunions mensuelles des prêtres où tous sont présents, … et bien-sûr le Chantier Paroissial. Il était impensable pour nous de travailler chacun dans notre coin, et les avantages d’une telle démarche vécue en doyenné sont nombreux : cela permet une plus grande cohésion, une unité dans la vie pastorale ; des liens se créent, se renforcent, s’approfondissent. Il allait donc de soi que les paroissiens, les équipiers d’une Unité étaient invités et ont répondu présents à la fondation des autres Unités du doyenné.
Pour tout cela, nous sommes heureux de proclamer : « Oui, il est bon, il est doux pour des frères de vivre ensemble et d’être unis ! » (Ps 133).

Philippe Leblanc, doyen de Bertrix


Commentaires